There are no breaking news at the moment

Un pangolin est connu pour son corps brun jaunâtre recouvert de grandes écailles dures et chevauchantes. Ces écailles sont faites de kératine, qui est similaire à celle de nos ongles et de nos griffes d’animaux. Les écailles sont très pointues et elles servent de mécanisme de défense pour un pangolin.

Les écailles couvrent la plus grande partie de son corps, à l’exception du visage et des parties inférieures. Sa face inférieure est recouverte d’une peau et d’un pelage doux.

Certaines espèces comme les pangolins asiatiques ont des poils épais qui émergent entre les écailles. Tout comme nos cheveux et nos ongles, les écailles continuent de pousser tout au long de leur vie.

Langue

longue langue

Il a une tête conique et des mâchoires sans dents. De plus, il a une langue longue et collante qui est utilisée pour manger les termites dans les cavités. Sa langue peut être plus longue que son corps entier et est attachée près de son bassin.

Il a des pattes courtes et des griffes acérées qui l’aident à creuser ou à grimper aux arbres, selon l’espèce. Chaque patte a 5 orteils et les antérieurs ont 3 griffes courbes et longues.

La taille varie beaucoup selon les espèces. La taille varie de 12 à 40 pouces (30 à 100 cm). Il peut peser entre 3,5 et 73 lb.

La différence entre les hommes et les femmes est clairement visible. Les mâles sont beaucoup plus grands et donc plus lourds que les femelles. Chez les espèces indiennes, les mâles peuvent être presque 90 % plus lourds que les femelles.

Aire de répartition et habitat

Quatre espèces se trouvent en Asie et quatre en Afrique, au sud du désert du Sahara. Le pangolin indien, le pangolin chinois/formosan, le pangolin malais/unda et le pangolin palawan se trouvent en Asie. Le Cape/Ground pangolin, le Tree pangolin, le Giant pangolin et le Long-tailed pangolin sont les espèces que l’on trouve en Afrique.

Ces créatures ont des habitats variés, des forêts aux prairies. Tout dépend de la grande disponibilité des fourmis et autres termites.

Certaines espèces terrestres préfèrent les terriers profonds pour la nidification et le sommeil. Ces terriers ont des chambres circulaires, qui peuvent parfois être assez grandes pour qu’un humain puisse s’y loger.

D’autres espèces comme le pangolin malais préfèrent dormir dans les creux des arbres et les fourches.

Régime alimentaire

proie chercheuse

La majorité de leur alimentation est constituée de fourmis et de termites. Parfois, ils peuvent aussi manger des larves d’abeilles, des vers, des grillons ou des mouches. Ce sont des mangeurs voraces et on estime qu’un adulte peut manger plus de 70 millions d’insectes par an.

Comportement

grimper-curling

Ce sont des mammifères solitaires et très secrets, ce qui explique pourquoi il y a moins de recherches sur eux. On dit qu’ils sont principalement nocturnes, mais certaines espèces sont également observées en quête de nourriture pendant la journée. Ils ont une très mauvaise vue mais un excellent odorat, ce qui les aide à trouver leur proie. Ils ont des queues semi-préhensibles, qui les aident à s’accrocher aux arbres, avec seulement des queues qui tiennent l’arbre. Ces mammifères marquent leur territoire en pulvérisant de l’urine ou en dispersant des excréments.

Ils peuvent aussi courir assez vite et sont de bons nageurs. Certaines espèces complètement terrestres sont des exceptions, qui ne sont parfaites que pour l’enfouissement ou l’escalade.

Ils ont aussi une glande spéciale qui produit des sécrétions nauséabondes, comme une mouffette. La seule différence est que les pangolins ne peuvent pas le pulvériser.

Les pangolins sont surtout connus pour leur capacité à rouler dans une balle, lorsqu’ils sont menacés. Ils le font pour protéger leurs parties inférieures et leur visage. Le roulement confond le prédateur. De plus, les écailles tranchantes peuvent facilement couper à travers la chair du prédateur.

Reproduction et cycle de vie

Les pangolins sont normalement solitaires et ne se rencontrent que pour l’accouplement. Ils atteignent la maturité sexuelle à l’âge de deux ans.

L’accouplement a lieu une fois par an, surtout pendant les mois d’été ou d’automne.

Les mâles marquent leur territoire par des excréments ou de l’urine, et les femelles suivent et suivent les odeurs des mâles.

L’aire de la période de gestation selon l’espèce. Pour le pangolin indien, il est de 65 à 70 jours, alors que les pangolins du Cap et de l’arbre ont une période de gestation de 139 jours.

En général, une seule progéniture naît. Mais deux ou trois sont également signalés, surtout chez les espèces asiatiques.

Quand un jeune naît, il ne mesure que 6 pouces de long et ne pèse que 0,75 lb. Les écailles sont douces et de couleur pâle. Le durcissement des écailles commence après le deuxième jour.

Les jeunes sont nourris par leurs mères, dans les terriers. Ils sont nourris pendant près de 3 à 4 mois. S’il y a danger, les mères enveloppent leur corps autour des jeunes.

Les jeunes commencent à manger des fourmis après un mois, après leur naissance.

Alors que la mère doit se nourrir elle-même, le bébé l’accompagne sur le bout de la queue ou sur le dos (selon l’espèce).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*